Les billes magnétiques sont des aimants ultra puissant composés de fer, de bore et d’une terre rare, le neodyme en leur cœur et enrobé d’une triple couche protectrice de nickel, cuivre et nickel. Le NdFeB est un alliage récent inventé en 1982 par Masato Sagawa et John Croat pour respectivement Sumitomo Special Metals et General Motors. Il est composé de fer, de bore et d’une terre rare, le neodyme. Les applications techniques et scientifiques des aimants NdFeB sont nombreuses et prennent le pas sur les anciens aimants en ferrites. Aujourd'hui, ils sont un élément essentiel de nos modes de vie moderne et on les retrouve dans nos téléphones, nos voitures, les hauts parleurs de nos appareils audios (enceintes portable, téléviseurs, etc.) une multitude d’outils portatif. A une autre échelle, ils sont utilisés dans les éoliennes et dans les trains à grande vitesse. Ils sont également utilisés dans le domaine militaire et plus particulièrement de l’armement, ou dans le domaine médicale comme dans les appareils d’Imagerie Médicale par Résonnance (IRM).
Bien que le recyclage du NdFeB ne soit à l’heure actuelle toujours pas au point de manière efficace et rentable, il faudra trouver un moyen à plus ou moins long terme pour préserver cette ressource qui n’est pas intarissable. Dans cette attente et si vous le souhaitez, vous pouvez nous retourner vos jeux de billes magnétiques 5mm qui ne vous servent plus. Nous les stockerons en attendant une solution viable pour le recyclage.
Vers 2009, les billes magnétiques, assemblées par 216 sous la forme d’un cube de six billes de côtés, sont devenues un casse-tête qui fait fureur.
Attention, derrière leur apparence increvable, les billes magnétiques ne supportent pas la chaleur (supérieure à 80 degrés). Elles n'aiment pas trop l'eau non plus. Le mieux à faire quand vous avez fini de jouer avec et de les remettre dans leur jolie boite en métal.